La papamobile, ou le pape des véhicules


/

Lors de ses déplacements, il est courant de voir le pape dans une voiture à l’architecture particulière. C’est la papamobile. C’est dans ce véhicule que le pape fait souvent ses visites pastorales et prend souvent ses bains de foule lors de ses sorties. Allons à la découverte de ce véhicule.

Histoire de la papamobile

Le tout premier souverain pontife s’étant vu offert un véhicule pour son déplacement fut le pape Pie X en 1909. Les papes qui ont suivi ont aussi eu des véhicules, qu’ils n’ont cependant pas utilisés. En réalité, ces premiers véhicules du souverain pontife n’étaient pas vraiment destinés à des tâches pontificales. Le véritable précurseur de la papamobile, dont l’usage était destiné au service pontifical fut la Lictoria dotée d’un petit trône, offert à Pie XI en 1930. Ce véhicule, comme tout autre véhicule portait une immatriculation, mais cette immatriculation était bien particulière. En effet, l’immatriculation était SCV ou SCV 1. Le sigle SCV signifie « Stato de la Città del Vaticano ». La papamobile de 1930 à 1981 n’était pas dotée d’un système de sécurité particulier, ce qui a failli être fatal pour le pape Jean Paul II qui a été victime d’une tentative d’assassinat.

Blindage de la papamobile en 1981

Suite à la tentative d’assassinat dont a été victime le souverain pontife Jean Paul II en 1981, la sécurité de la papamobile a été renforcée par un blindage conçu pour résister aussi bien à des mitrailleuses qu’à des grenades. La vitrerie blindée est donc constamment fermée ; les vitres transparentes laissent voir le pape dans ses déplacements. C’est donc désormais dans ce véhicule très bien protégé que le pape fait ses visites pastorales et ses différentes activités liées à sa responsabilité de souverain pontife, chef de l’Église catholique romaine.