Les privilèges des véhicules prioritaires


/

Dans le Code de la route, il existe certains véhicules dotés de privilèges qui leur donnent un avantage sur les autres véhicules en circulation. Face à ces véhicules ayant la priorité, il y a des attitudes à tenir afin de faciliter le passage à ces véhicules souvent en situation d’urgence.

Les différents véhicules prioritaires

Quelle que soit la situation, tout conducteur a l’obligation de céder le passage aux véhicules prioritaires, et ceci même si les feux de signalisations vous demandent de vous arrêter. Ces véhicules ont souvent leurs feux de détresse allumés et sont dotés de gyrophare et de sirène pour se faire remarquer. On note dans cette catégorie de véhicules notamment les véhicules de police, de gendarmerie, de sapeurs-pompiers, les ambulances, les véhicules faisant déplacer des détenus ou encore des véhicules qu’accompagne la police ou la gendarmerie. Il est donc aisé de constater que tous les véhicules appartenant à cette catégorie de véhicules prioritaires remplissent une fonction particulièrement importante et donc sont susceptibles d’être en tout temps en situation d’urgence.

Dispositions à prendre en présence de véhicules prioritaires

Lorsque l’on voit un véhicule prioritaire, la première des choses à faire est de ralentir, de se mettre sur le côté, puis de s’arrêter au besoin, afin de permettre au véhicule de passer. Les piétons aussi ont l’obligation de céder le passage. Dans le cas où le feu de signalisation indique le rouge, les conducteurs sont autorisés brûler le feu pour laisser passer le véhicule en situation de priorité. Tout véhicule ou tout conducteur de véhicule non prioritaire, refusant d’appliquer cette règle obligatoire, s’expose à d’énormes sanctions qui peuvent aller du payement d’une amende à l’emprisonnement. Il n’y a donc aucun intérêt à obstruer le passage à un véhicule prioritaire. Si cela peut motiver, souvenez-vous qu’en cédant le passage à un véhicule prioritaire, c’est parfois une vie que vous sauvez.